Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • Bacar dans son kiosque en 2019. Près de 10 ans après avoir planté son premier arbre, ses entreprises connaissent toujours autant de succès.
    AKDN
Bacar Andinane: Là où l’espoir prend racine

Bacar Adinane vit à Cabo Delgado, la province la plus nordique du Mozambique, à côté de la Tanzanie. Vivre dans cette région du monde n’est pas facile. Selon la Banque mondiale, plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. L’éducation et les possibilités économiques sont souvent hors de portée.

Bacar était un jeune homme qui avait du mal à joindre les deux bouts. Mais aujourd’hui, il est un entrepreneur accompli.

Tout a commencé avec un atelier soutenu par la Fondation Aga Khan sur les avantages nutritionnels des feuilles de moringa, un arbre résistant aux sécheresses et à croissance rapide. Cet atelier, également soutenu par le gouvernement du Mozambique, s’inscrivait dans un plus grand effort visant à améliorer la nutrition infantile. Mais une lumière a jailli dans l’esprit de Bacar, et il s’est rapidement attelé à la tâche.

Il a planté ses premiers moringas et a commencé à vendre les feuilles. Son commerce a grandi aussi vite que ses arbres et a même attiré l’attention du président du Mozambique, qui lui a plus tard fait don d’une petite usine de transformation.

L’usine lui a permis d’augmenter la production, et Bacar a décidé de stimuler la demande de feuilles de moringa, tout d’abord en ouvrant une école de cuisine, puis un restaurant, et enfin un kiosque de vente. Il a également commencé à faire du bénévolat dans une coopérative agricole organisée par la Fondation Aga Khan, offrant ainsi son expertise en affaires à d’autres entrepreneurs en herbe.

Quatre entreprises florissantes qui ont commencé avec une petite graine plantée lors d’un atelier sur la nutrition.

Cet article est paru à l’origine sur le site internet de la Fondation Aga Khan Canada.