Vous êtes ici

Vous êtes ici

Le Musée Aga Khan célèbre la créativité et les contributions artistiques des immigrants au cours d’une saison qui fait la part belle à l’immigration

Cinquante-et-un artistes plasticiens, 15 spectacles et 10 orateurs représentant plus de 50 pays seront à l’honneur lors de cette saison dédiée à l’immigration.

Toronto, Canada, le 4 mars 2020 - Loin des gros-titres sur l’augmentation de la migration dans le monde, le Musée Aga Khan célèbrera les contributions artistiques des immigrants et des réfugiés à l’occasion de sa nouvelle saison.

Cette saison dédiée à l’immigration proposera trois expositions mettant en lumière la créativité des migrants et les contributions artistiques qu’ils apportent tout autour du monde. Aux côtés d’artistes et de leaders d’opinion venant du monde entier, ces expositions d’avant-garde présenteront des individus remarquables qui utilisent l’art et la culture pour surmonter l’adversité, construire leurs vies et enrichir leurs communautés malgré les déplacements de masse, le changement climatique et les bouleversements économiques.

« À l’heure où la migration dans le monde est plus importante que jamais, nous, au Musée Aga Khan, pensons qu’il est de notre devoir de réfuter ces rumeurs qui dépeignent les immigrants et les réfugiés comme une menace pour l’intégrité de nos communautés », a déclaré Henry S. Kim, administrateur du Musée Aga Khan. « En tant que Canadiens, nous bénéficions énormément de l’arrivée d’immigrants et des nouveaux regards qu’ils apportent. En saisissant les occasions qui se présentent à eux au mépris de l’adversité, ils incarnent ce qu’il y a de mieux dans l’esprit humain. »

Cinquante-et-un artistes plasticiens, 15 spectacles et 10 orateurs représentant plus de 50 pays sont à l’honneur de cette saison hiver/printemps 2020 du Musée Aga Khan. Ces intervenants sont pour la plupart immigrants ou réfugiés eux-mêmes, tandis que d’autres sont les descendants de personnes ayant récemment immigré. « Nous sommes fiers d’amplifier les voix d’artistes et de penseurs dont le lien à la migration est on ne peut plus fort », a déclaré la Dre Ulrike Al-Khamis, directrice des collections et des programmes publics du Musée. « Leurs histoires et les pratiques artistiques qui en découlent ont beaucoup à nous apprendre sur la façon dont l’immigration peut améliorer et enrichir la société. »

Dans le cadre de sa mission visant à promouvoir la compréhension entre les communautés et les cultures, le Musée cherche à mettre en lumière les récits de migration et d’immigration. « Nous invitons les visiteurs à découvrir le pouvoir de l’art pour construire des ponts entre des personnes aux origines et aux systèmes de croyance différents », a déclaré M. Kim. « Dans ses formes les plus éloquentes, l’art nous apprend à mieux comprendre notre humanité commune, favorise nos rapports personnels et fait tomber les barrières construites sur les différences ethniques, nationales et idéologiques. »

Points forts de la saison hiver/printemps 2020 du Musée :

akm-canada-02elseed_1582672036438-hr.jpg

Chez-nous, là-bas! (2019), eL Seed.
Copyright: 
Marco Pavan
Exposition
DON’T ASK ME WHERE I’M FROM
(Ne me demandez pas d'où je viens)
25 février 2020 - 13 avril 2020
Dans le cadre de cette collaboration inédite entre le Musée Aga Khan et le projet Imago Mundi de la Fondation Luciano Benetton, 15 artistes du monde entier naviguent à travers leurs identités mixtes et se portent en émissaires de leurs différentes cultures. Au travers du médium de leur choix, dont la peinture, le textile, la sculpture, l’art conceptuel, les arts multimédias et le calligraffiti, ils représentent les interactions complexes entre le passé ancestral d’un individu et les réalités du présent et la promesse de l’avenir.

 

akm-canada-03sanctuary_1582672092670-hr.jpg

Kachachi (2015), Hayv Kahraman.
Copyright: 
Avec l’aimable autorisation de la Fondation FOR-SITE et le soutien d’ALRUG.
Exposition
SANCTUARY
(Sanctuaire)
21 mars 2020 - 23 août 2020
Trente-six artistes contemporains, dont Mona Hatoum, Brendan Fernandes et Ai Weiwei, se penchent sur le thème du sanctuaire de manière inattendue au travers de tapis tissés traditionnellement. Ces œuvres d’art saisissantes invitent les visiteurs à considérer la notion de sanctuaire dans le contexte des conflits, des migrations de masse et de la quête personnelle des migrants d’arriver à destination et de s'intégrer dans leurs nouvelles sociétés. Les tapis seront exposés dans une galerie conçue sur mesure par la Dre Azra Akšamija, artiste basée au MIT. Composées de plus de 2 000 t-shirts usagés donnés au Musée, ces vagues de tissu déchiqueté évoquent des images d’abris de fortune et illustrent l’impact mondial de notre culture de consommation de masse. Une composition commandée auprès du grand joueur de rubab afghan Qais Essar viendra créer une ambiance sonore pour parfaire l’expérience des visiteurs.

akm-canada-04chrysalis_1582672119100-hr.jpg

Mahboubeh (2018), by Olga Stefatou.
Exposition
CHRYSALIS
(Chrysalide)
21 mars 2020 - 23 août 2020
Exposition complémentaire de Sanctuary, cette série de portraits célèbre l’individualité inébranlable des réfugiées vivant dans des conditions précaires en Grèce. Pour Chrysalis, l’artiste Olga Stefatou a photographié 11 femmes dans des costumes confectionnés à partir de couvertures de survie (en collaboration avec le designer Guram Chachanidze) et les a interrogées sur leur voyage en Europe. Les photographies et les textes qui les accompagnent offrent à ces femmes l’occasion de se présenter au monde comme elles souhaiteraient qu'on les voie : des personnes qui ont chacune leurs propres raisons d’avoir fui leur pays et leurs propres attentes et espoirs quant à l’avenir.

akm-canada-05dakhdaughters_1582672157341-hr.jpg

Dakh Daughters.
Copyright: 
Igor Gaidai
Arts de la scène
LISTENING TO EACH OTHER
(S’écouter les uns les autres)
Baptisée « Listening to Each Other », notre saison 2019/2020 des arts de la scène met en vedette des créateurs à l’esprit ouvert sur le monde qui réimaginent la musique pour cette nouvelle décennie, dont le lauréat du Prix Polaris Jeremy Dutcher et l’extravagante troupe ukrainienne de cabaret Dakh Daughters. D’autres artistes tels que l’Ensemble Fareed Ayaz & Abu Muhammad feront découvrir à de nouveaux publics des traditions ancestrales. Cette saison sera également marquée par le mois national de la poésie, un spectacle soufi expérimental et notre série comique 2020, qui célèbrent tous les échanges culturels et le pouvoir de la diversité.

 

Éducation
IDEAS WITHOUT BORDERS
(Des idées sans frontières)
Au travers du spectre multidimensionnel de nos programmes pédagogiques, vous pourrez découvrir un monde sans murs. Les visiteurs seront plongés dans des expositions et des ateliers instructifs sur la poésie, la calligraphie ou encore les textiles traditionnels maliens. Notre série de conférences Caravans of Gold (Caravanes d’or), qui s’est achevée en février, explorait l’influence majeure des cultures africaines sur les artistes et leur travail. En mai, trois conférences viendront approfondir les thématiques mises en évidence dans l’exposition Sanctuary. Lors du dernier rassemblement de cette série, le 31 mai, Lisa Hageman, une artiste haïda spécialisée dans le tissage, et Wanda Nanibush, conservatrice de la section de l’art indigène de l’Art Gallery of Ontario, proposeront au public un échange stimulant sur la façon dont les créateurs indigènes se réapproprient leur sanctuaire au travers des arts.

Et pour la première fois au Canada, le Musée Aga Khan présente...

akm-canada-07paradisegarden_1582672200239-hr.jpg

Paradise Garden : détail du tapis jardin « Wagner ». Iran, 17e siècle.
Copyright: 
Burrell Collection, CSG CIC Glasgow Museum Collections
Exposition
PARADISE GARDEN
(Jardin de paradis)
11 février 2020 - 16 août 2020
Cette monumentale œuvre d’art iranienne du 17e siècle est l’une des plus anciennes de son genre encore en circulation dans le monde. D’une superficie époustouflante de quatre mètres sur cinq, le tapis jardin « Wagner » représente un jardin de paradis clos orné d’une fontaine, de canaux d’eau et d’une myriade d’arbres, de fleurs, d’oiseaux et d’autres animaux sauvages. Ne manquez pas cette occasion unique d’admirer l’une des plus célèbres œuvres de l’art islamique, prêtée pour un temps limité par la Collection Burrell de Glasgow, au Royaume-Uni

 

Pour toute question relative à la presse, veuillez contacter:

Olena Gisys, Porter Novelli
Courriel: olena.gisys@porternovelli.com
Tél: 416.422.7152

Kelly Frances, Aga Khan Museum
Courriel: press@agakhanmuseum.org
Tél: 416.858.8735

NOTE

Le Musée Aga Khan à Toronto, au Canada, a été créé et développé par le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC), une agence du Réseau Aga Khan de développement (AKDN). La mission du Musée est d’encourager une meilleure compréhension et appréciation de la contribution des civilisations musulmanes au patrimoine mondial, tout en reflétant à travers ses expositions permanentes et temporaires les liens qui existent entre les cultures. Conçu par l’architecte Fumihiko Maki, le Musée partage un site de 6,8 hectares avec le Centre ismaili de Toronto, conçu par l’architecte Charles Correa. Le parc paysager environnant a été conçu par l’architecte paysagiste Vladimir Djurovic.