Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • M. Shawn Bolouki, directeur du Centre hospitalier universitaire Aga Khan de Nairobi, au Kenya, montre au prince Rahim et à la princesse Salwa les principales caractéristiques du nouveau Centre hospitalier universitaire Aga Khan actuellement en construction à l’aide d’une maquette. Les photographies qui figurent à l’arrière-plan font partie d’une exposition sur l’histoire de l’hôpital lancée en juillet 2019 et organisée à l’occasion du 60e anniversaire de l’AKUH.
    AKDN / Rahim Kara
  • M. Clifford Machoka, chargé d’affaires pour le Nation Media Group, montre au prince Rahim et à la princesse Salwa des éditions du quotidien Daily Nation à leur sortie des presses lors de leur visite de l’imprimerie.
    AKDN / Rahim Kara
  • La princesse Salwa passe un moment avec des élèves de CM2 de l’Académie Aga Khan de Mombasa.
    AKDN
  • Le prince Rahim Aga Khan et la princesse Salwa Aga Khan visitent le centre médical de proximité de l’Université Aga Khan à Arusha, en Tanzanie, en compagnie de Nizar Somji, responsable du développement du campus de l’AKU en Tanzanie. M. Amin Kurji, représentant diplomatique de l’AKDN en Tanzanie, et le Dr Paul Dhalla, membre du Comité de l’AKDN pour l’environnement et le climat, sont également présents.
    AKDN
  • Le Dr Azim Lakhani, représentant diplomatique de l’AKDN au Kenya, présente l’exposition « AKDN in Africa » (L’AKDN en Afrique), qui retrace les 100 ans de travail du Réseau en faveur du développement de l’Afrique. L’exposition a été lancée à l’occasion du Festival Kusi Ideas, organisé dans le cadre des célébrations du 60e anniversaire du Nation Media Group en décembre 2019 à Kigali, au Rwanda. Elle a depuis été déplacée dans le Jamatkhana historique de Nairobi.
    AKDN / Rahim Kara
Le prince Rahim en visite en Afrique de l’Est afin d’évaluer les mesures prises par l’AKDN en matière de durabilité environnementale et de lutte contre le changement climatique

Nairobi, Kenya, le 25 mars 2020 - Début mars, le prince Rahim et sa femme la princesse Salwa se sont rendus au Kenya et en Tanzanie afin de mieux appréhender les projets et les actions de diverses agences du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) en matière de durabilité environnementale et de lutte contre le changement climatique.

Le prince Rahim s’est déplacé au Kenya en sa qualité de président du Comité de l’AKDN pour l’environnement et le climat, qui a été récemment constitué afin d’élaborer un cadre stratégique concernant les priorités liées à l’environnement et au changement climatique auxquelles l’AKDN doit répondre à travers le monde.

Au cours de cette visite de six jours dans le pays, le prince Rahim et la princesse Salwa se sont rendus auprès de plusieurs institutions et projets de l’AKDN afin de découvrir plus en détail leur travail respectif en matière d’atténuation de la dégradation de l’environnement, qui se traduit notamment par des mesures spécifiques telles que le recours aux énergies renouvelables, la collecte des eaux de pluie, le recyclage des déchets ou la plantation d’arbres.

À l’Académie Aga Khan de Mombasa, ils ont ainsi rencontré des membres de l’administration, des enseignants et des élèves et ont découvert les initiatives mises en œuvre par l’institution pour intégrer le sujet de l’environnement et du climat dans le programme d’études. Les élèves leur ont également présenté leurs projets dans le cadre desquels ils devaient trouver des solutions pour faire face à la dégradation de l’environnement et au changement climatique.

Dans la région de Nairobi, le prince Rahim et la princesse Salwa ont visité plusieurs entreprises des Industrial Promotion Services (IPS), la branche de développement industriel et des infrastructures du Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), dont Farmer’s Choice, Frigoken et Allpack Industries.

7-prak-kenya-07032020006.jpg

Le prince Rahim, la princesse Salwa, M. Adnan Khalid, coordinateur environnemental du groupe Allpack Industries, et M. Galeb Gulam, directeur des Industrial Promotion Services, visitent le site d’Allpack Industries, au Kenya. Cette centrale photovoltaïque de 560 KW fait partie des initiatives mises en œuvre par les IPS pour améliorer l’efficacité énergétique de l’entreprise.
Copyright: 
AKDN / Rahim Kara

Le prince et la princesse se sont ainsi rendus dans le comté de Murang’a, où ils ont observé la façon dont Frigoken, une entreprise agroalimentaire qui valorise les produits d’agriculteurs, s’est associée à The Nature Conservancy pour aider les petits exploitants en instaurant des mesures d’adaptation au changement climatique telles que l’installation de réservoirs de collecte des eaux de pluie et de systèmes d’irrigation goutte à goutte, ou le recours à l’agroforesterie et au compostage.

Ils ont également découvert la chaufferie biomasse et la centrale photovoltaïque de 560 KW mises en place par Allpack Industries, entreprise spécialiste du carton ondulé, afin de renforcer son efficacité énergétique, de réduire ses dépenses en eau et d’améliorer sa gestion des déchets industriels.

Au cours de leur visite dans l’imprimerie ultramoderne du Nation Media Group, le prince et la princesse en ont appris davantage quant aux mesures prises par la maison de presse afin de réduire sa consommation énergétique, d’améliorer sa gestion des déchets industriels et de renforcer la sécurité de ses employés sur le site. Les responsables de la visite leur ont également expliqué les tenants et aboutissants des activités de reboisement, de sensibilisation et de service communautaire engagées par le groupe.

Le prince et la princesse se sont aussi rendus à l’Hôtel Serena de Nairobi, une entité des Tourism Promotion Services (TPS), la branche de développement touristique de l’AKFED. Le groupe Serena Hotels a entre autres installé des centrales photovoltaïques dans la majorité de ses lodges de safari au Kenya dans le cadre de ses initiatives environnementales.

Au Centre hospitalier universitaire Aga Khan (AKUH) de Nairobi, ils ont découvert les plans du nouveau Centre académique de 12 étages et de l’hôpital pédiatrique, ainsi que le projet du centre hospitalier universitaire de Kampala. Le prince Rahim et la princesse Salwa ont également fait un aller-retour d’une journée à Arusha, en Tanzanie, afin d’y découvrir le travail de l’Université Aga Khan (AKU) et d’en apprendre davantage quant à ses initiatives en matière de sensibilisation communautaire. Ils ont notamment exploré les parcelles de démonstration dont l’institution se sert pour enseigner aux agriculteurs locaux des techniques agricoles novatrices. À Arusha comme à Nairobi, les discussions avec les responsables de l’AKU ont porté sur les initiatives de durabilité environnementale et les stratégies en matière d’efficacité énergétique et de respect de l’environnement que l’institution prévoit d’intégrer à ses prochains projets.

Le prince Rahim et la princesse Salwa se sont ensuite rendus dans le comté de Nakuru afin de visiter la centrale géothermique Olkaria de KenGen, située près de Naivasha. À l’occasion de leur venue dans ce qui est la plus ancienne et la plus grande centrale géothermique d’Afrique, ils ont visité les différents équipements et ont assisté à une présentation sur l’importance de l’énergie géothermique dans le bouquet énergétique global du Kenya.

Le lundi 9 mars, le prince Rahim a présidé une table ronde avec divers représentants d’agences de l’AKDN et les principaux acteurs externes et partenaires du Réseau dans le domaine de l’environnement afin d’évoquer les progrès de leurs projets et les possibilités de renforcement de leurs partenariats et de mise en œuvre d’initiatives conjointes.

17-prak-kenya-09032020062.jpg

Le prince Rahim Aga Khan, président du Comité de l’AKDN pour l’environnement et le climat, s’adresse aux cadres des agences de l’AKDN et aux principaux acteurs externes et partenaires du Réseau dans le domaine de l’environnement à l’occasion d’une table ronde organisée dans le Jamatkhana de Nairobi, lors de laquelle les progrès de leurs projets et les possibilités de renforcement de leurs partenariats et de mise en œuvre d’initiatives conjointes ont été évoqués.
Copyright: 
AKDN / Rahim Kara

D’autres membres du Comité de l’AKDN pour l’environnement et le climat ont pris part à cette table ronde organisée dans le Jamatkhana historique de Nairobi (mosquée Khoja), dont la princesse Salwa, le Dr Paul Dhalla et M. Lutaf Kassam. Le Dr Azim Lakhani, représentant diplomatique du Réseau Aga Khan de développement au Kenya, d’autres cadres supérieurs des agences de l’AKDN au Kenya, ainsi que les représentants de diverses autres organisations, dont le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), The Nature Conservancy, l’initiative Trillion Trees et la Global Wildlife Conservation, étaient également présents.

Cette table ronde avait plusieurs objectifs :

  • Communiquer sur les initiatives de l’AKDN et de ses partenaires en matière de durabilité environnementale ;
  • Lister les défis et les enseignements tirés de la mise en œuvre de ces initiatives ; et
  • Évoquer les possibilités d’un renforcement de la collaboration entre le Réseau et ses partenaires en vue d’élaborer des programmes pratiques et réalisables susceptibles d’avoir un impact positif.

 

Les discussions ont débouché sur plusieurs conclusions importantes :

  • Un engagement général en faveur du renforcement des initiatives conjointes afin de sensibiliser la population au changement climatique et à l’atténuation des risques ;
  • Une intensification des initiatives de durabilité environnementale existantes afin d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire la consommation des ressources ;
  • L’élaboration de stratégies et de mesures d’atténuation du changement climatique ; et
  • La recherche de solutions naturelles pour compenser les émissions de carbone dans l’ensemble du Réseau Aga Khan de développement.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Farrah Nurani
Réseau Aga Khan de développement (Kenya)
Responsable communication
Téléphone portable : +254722517317
Courriel : farrah.nurani@akdn.org
www.akdn.org

NOTES

L’imamat ismaili est l’office héréditaire de l’imam (chef spirituel) des musulmans chiites ismailis - Son Altesse l’Aga Khan – dont le but est d’assurer le bien-être spirituel de la communauté ismailie mondiale et d’améliorer la qualité de vie matérielle des ismailis et des communautés au sein desquelles ils vivent.

Le Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est un réseau international fondé par Son Altesse l’Aga Khan sous l’égide de l’imamat ismaili et est un des instruments qu’il utilise afin de remplir son rôle d’imam. L’AKDN se compose de plusieurs agences, institutions et programmes de développement répartis à travers de nombreux pays et œuvrant dans divers secteurs sociaux et économiques dans le but d’améliorer la qualité de vie des populations auprès desquelles le Réseau travaille.

Présent depuis plus de 100 ans en Afrique de l’Est, c’est dans cette région que l’AKDN compte le plus d’agences, d’institutions, de programmes et d’initiatives de développement, dont la mission est d’améliorer la qualité de vie et d’autonomiser les bénéficiaires tout en leur offrant des perspectives d’avenir.

Le Comité de l’AKDN pour l’environnement et le climat a été constitué afin d’élaborer un cadre stratégique concernant les priorités liées à l’environnement et au changement climatique auxquelles l’AKDN doit répondre à travers le monde. Le Comité s’appuie sur plusieurs directives et principes éthiques :

  • Gérer l’environnement de manière responsable en faveur des générations futures ;
  • Améliorer la qualité de vie des personnes les plus démunies et les plus vulnérables dans des régions d’importance stratégique afin de renforcer leur résilience et leurs capacités d’adaptation ;
  • Témoigner d’un leadership proactif, socialement responsable et fondé sur des valeurs essentielles et éthiques ;
  • Faire preuve d’exemplarité et partager les connaissances afin d’influencer les politiques et d’ouvrir la voie à une transformation sociale ;
  • Conclure des partenariats avec des acteurs et des donateurs clés.