Vous êtes ici

Vous êtes ici

  • A Kwale, au Kenya, une nourrice lit une histoire d'un livre emprunté à une mini-bibliothèque mise en place par le Programme de lecture pour les enfants de la Foundation Aga Khan.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • Projet de développement de la petite enfance dans le quartier Baba Dogo à Nairobi, Kenya.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • L'école maternelle Rahma du programme préscolaire Madrasa, Mombasa, Kenya.
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
  • L'école maternelle Liwatoni à Mombasa, au Kenya, la première école maternelle Madrasa, a ouvert ses portes en octobre 1986.
    AKDN / Zahur Ramji
  • Programme de développement des madrasa pour la petite enfance, école maternelle Rahma, Mombasa (Kenya).
    AKDN / Lucas Cuervo Moura
Développement de la petite enfance

En Afrique de l'Est, le développement de la petite enfance (ECD) est un domaine prioritaire majeur pour la Fondation Aga Khan (AKF). Le programme d'ECD de l'AKF est axé sur l'éveil du potentiel d'adaptation, d'innovation et de communication des enfants tout au long de leur vie, le développement de leurs capacités à résoudre les problèmes, et la transmission des valeurs de la citoyenneté responsable et du respect de la diversité.

Une des préoccupations majeures du Réseau Aga Khan de développement (AKDN) est d'aider les parents et les communautés à offrir un départ positif et précoce à leurs enfants. Par l'intermédiaire de son programme préscolaire Madrasa, la Fondation Aga Khan soutient la création de centres locaux pour la petite enfance au Kenya. En outre, les Services déducation Aga Khan (AKHS) exploitent quatre écoles maternelles à travers le pays, qui offrent des expériences éducatives très qualitatives au sein d'environnements d'apprentissage adaptés au contexte qui favorisent de meilleures pratiques et impliquent davantage les familles.

Le programme Madrasa a été mis en œuvre pour la première fois en 1986 à Mombasa, après que des dirigeants musulmans de la région côtière du Kenya ont demandé de l'aide afin d'améliorer le niveau global de réussite scolaire de leurs enfants. Une étude commissionnée par Son Altesse l'Aga Khan a ainsi révélé que les premières années de la vie des enfants des communautés musulmanes vivant principalement dans la province côtière pouvaient avoir des conséquences sur l’éducation de la petite enfance et en limiter son accès. L'AKF a alors conclu que l'éducation de la petite enfance était un élément clé et a travaillé avec les enseignants, les dirigeants communautaires et les parents à l'échelle locale afin de créer quatre écoles maternelles Madrasa pilotes à Mombasa, au Kenya. Ces écoles pilotes se spécialiseront plus tard dans une approche holistique du développement de la petite enfance en s'appuyant sur un programme d'études intégrant les valeurs et les enseignements religieux clés. Ce modèle a été plus tard reproduit dans d'autres écoles d'Afrique de l'Est afin d'en faire bénéficier des milliers d'élèves, d'enseignants et de membres de la communauté ; des musulmans ainsi qu'un nombre croissant d'enfants et d'adultes d'autres religions.

Depuis sa création, le programme, appuyé par les Centres de ressources Madrasa (MRC), a aidé les communautés les plus pauvres à établir, gérer et soutenir des écoles maternelles durables de qualité offrant des opportunités de développement complètes aux jeunes enfants. Les MRC forment les enseignants et les membres des comités de gestion scolaires, offrent un appui continu sur place et sensibilisent la communauté à l'importance du développement de la petite enfance. En outre, les Centres collaborent activement avec le gouvernement et les organisations de la société civile concernées dans la création de politiques et dans le partage des bonnes pratiques concernant l'éducation et le développement des jeunes enfants.

Depuis 1986, le Centre de ressources Madrasa Kenya (MRCK) a formé plus de 500 enseignants communautaires d'écoles maternelles Madrasa, et a profité à près de 7 800 élèves. Le Centre a également formé plus de 675 membres de comités de gestion scolaires (dont 47 % de femmes) et plus de 125 membres d'équipes de ressources communautaires (dont 69 % de femmes). En 2007, le MRCK travaillait avec plus de 75 écoles maternelles communautaires dans tout le Kenya, avec près de 2 900 élèves inscrits (dont 48 % de filles). Le programme d'études intégré du projet a influencé les politiques et les pratiques nationales et a permis de former et de soutenir plus de 2 000 enseignants du préscolaire.

Grâce à son approche scolaire globale, la Fondation a soutenu plus de 1 050 écoles maternelles communautaires rattachées aux écoles primaires publiques, ce qui a permis à 350 000 enfants de bénéficier du programme. Dans l'intérêt de la durabilité et dans le but d'améliorer la qualité de l'éducation, l'Association des diplômés kenyans a créé un fonds de dotation qui fournit des dividendes aux communautés membres. Le Centre de ressources Madrasa Kenya a également permis de mettre en relation les communautés à des établissements de crédit comme le Kenya Women Trust Fund et l'Agence Aga Khan pour la microfinance (AKAM), qui aident les demandeurs retenus à démarrer des activités génératrices de revenus dans les secteurs de l'agriculture et de la vente au détail.

akf-kenya-ecd-99330.jpg

Projet de développement de la petite enfance à Baba Dogo Ward à Nairobi, Kenya.
Copyright: 
AKDN / Lucas Cuervo Moura